Mon stage en Chine


Voici le témoignage de Pierre lors de son stage en Chine dans une entreprise de produits pharmaceutique en tant qu’assistant ingénieur en R&D. Ce témoignage est sous forme de questions/réponses.

 

Quelles étaient vos motivations pour partir ?

Combiner ce que je préfère: le chinois et la chimie. J’ai eu la chance d’être accueilli pendant 3 mois en R&D sur les dispositifs d’assistance respiratoire. Le stage m’a énormément plu et enrichi, tant du point de vue culturuel que scientifique.

 

Votre expérience

Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

Le collège jete les bases de l’apprentissage de la langue, il m’a donc été nécessaire de chercher et mémoriser des mots plus sophistiqués (produits chimiques, nomenclature administrative entre autre) pour m’adapter et communiquer.

Qu’avez vous appris ou découvert sur le pays et sa culture ?

Je fréquente essentiellement des chinois et avais donc avant de partir un premier aperçu de la culture chinoise (cuisines, mentalités ou encore Histoire grâce aux cours de section orientale). J’étais d’ailleurs allé une fois en Chine après les JO de 2008 avec ma classe dans le cadre d’un échange avec le lycée des langues étrangères de Pékin, sans pouvoir malheureusement l’apprécier pleinement du fait que j’étais enfant et débutais mes études. Ce stage en revanche, beaucoup plus long et spécialisé, fut une immersion totale. Je me suis toujours refusé à parler Anglais et rapidement adopté leur habitudes afin d’améliorer ma compréhension générale du pays, bien que sa durée fut encore trop courte.

Qu’avez vous appris à travers la vie en entreprise ?

Il m’a semblé, contrairement en France, que les relations étaient plus horizontales. Il n’y a qu’en Chine que je ressens pareille convivialité pendant les sorties régulières de notre service (sport ou dîner à jamais moins de vingt ou trente personnes), l’importance du groupe en somme.

 

Les leçons

Quelles leçons tirez vous sur vous même ?

Je suis de nature plutôt réservée, réfléchie, et curieusement, je me sens plus isolé dans un groupe qu’en travaillant seul chez moi, car la solitude ne me gêne absolument pas. Je n’ai pas cette impression avec des chinois, tout est si spontané, si naturel dans le dialogue et la pensée. Je ne caricature pas évidemment, tous les occidentaux ne sont pas hermétiques et tous les chinois ne sont pas forcément ouverts d’esprit, mais malgré cela je ressens une profonde différence qui pourrait en instruire beaucoup.

Qu’est ce qui vous semble le plus important de cette expérience ?

L’envie d’y retourner ! Je rêve d’aller au Zhejiang avec mes amis chinois, dans leur région natale. Je ne peux pas aujourd’hui imaginer meilleur voyage. Du point de vue professionnel, j’ignore encore si je m’installerai en Chine, resterai en France ou par séjours en alternance, mon plus grand souhait est de garder contact avec la Chine.

 

Conclusion

Quel message aimeriez vous faire passer à un futur recruteur ?

Chacun sait la situation actuelle de la Chine. Parler chinois est un plus, une immersion de trois mois en appelle une plus longue. Je serai enchanté de pouvoir développer dans mon emploi futur l’expansion internationale de l’entreprise. Nouer des relations, des partenariats. Nous avons autant à apprendre d’eux qu’ils ont à apprendre de nous.

Pierre ARNAUT

Si vous souhaitez partir en stage en Chine : vous trouverez des offres  de stages urgentes en  cliquant ici 

 


EasyPass International Your International Career starts here

Free Information Session

EasyPass International Your International Internship

International Internships

EasyPass International Your International Job

International Jobs